mental translations

Jesús Tamez-Duque

Installation

Qui n’a pas rêvé d’explorer son esprit créatif ? Avec « Máquina cerebral 4 », Jesús Tamez-Duque propose une expérience inédite qui amène les visiteurs à explorer leur réactivité à la peinture abstraite d’Anne-Marie Renan, dont le travail intense sur le geste et la couleur présente un dispositif idéal.

Equipés d’un casque EEG qui mesure l’activité cérébrale, les « interacteurs » observent les tableaux. Leur activité neuronale face aux toiles est analysée en temps réel puis retransmise en ondes lumineuses et sonores qui créent à leur tour une oeuvre artistique éphémère.

L’artiste proposera ensuite de s’immerger dans le processus de création de la « Máquina cerebral 4 » en se prêtant à une expérience originale. Les réactions neuronales face à une sélection de travaux préparatoires d’Anne-Marie Renan seront enregistrées pour déterminer la présence ou l’absence de signaux identifiables générés par la composition, la pression et la date de réalisation. Ces études constituent la pierre angulaire de toutes les installations de Jesús Tamez-Duque.

Une production NeuroMarseille et Arts Vivants.
Voir aussi ici.

Partagez cet événement sur les réseaux sociaux

Artiste

Jesús Tamez-Duque (MEX)

Jesús Tamez-Duque est un artiste interdisciplinaire et un développeur de technologies basé sur le territoire de la Métropole Aix-Marseille-Provence (France). Exposées d’abord au Mexique, ses premières installations muséales ont intégré la neuroscience pour explorer les réactions et les connexions inconscientes face aux oeuvres d’art. Ses pièces ont ensuite rapidement gagné en complexité pour permettre une interactivité accrue et une meilleure intégration des concepts et des outils scientifiques. Son travail s’appuie sur le principe que les sciences sont une forme d’art, que les nouvelles technologies doivent être traitées comme une évolution des médias artistiques, que le 21e siècle appelle à créer un art qui se vit et pas simplement dont on est témoin, et que l’art est finalement créé par le public ou ceux qu’il nomme les « interacteurs » ; ce sont les trois points principaux de ce qu’il appelle « l’Art du papier ».

 

Crédits & mentions

Collaborateurs intellectuels :
Fernando Martínez-García (intégration des algorithmes back-end).
Memo Santos (intégration des logiciels front-end).

Une exposition imaginée et produite par Arts Vivants dans le cadre de CHRONIQUES, Biennale des Imaginaires Numériques 2020.
En partenariat avec l’Atelier Anne-Marie Renan, INDI Ingénierie et Design, GlobalNeuroMarseille, Arts Vivants.