La mémoire des étoiles

amélie bouvier

Monographie

Infos pratiques

DATES
11 NOV. 2022 > 22 JAN. 2023

Nocturnes les 11 & 12 nov. 2022

Ouvert tous les jours sauf le mardi : de 10h à 12h30 & de 13h30 à 17h

Fermeture les 24, 25, 31 déc. et le 1 janv.

LIEU

MUSÉE DES TAPISSERIES

TARIFS

Tarif : gratuit

Cette exposition monographique d’Amélie Bouvier se pose comme une exploration de la distance qui nous sépare des étoiles, jouant avec les mythes et les récits qui façonnent nos conceptions de la réalité et notre rapport au cosmos.

Inspirées par la collection de plaques de verres photographiques de l’Archive Astronomique de Harvard aux Etats-Unis, fond initié à la fin du XIXème siècle et toujours utilisé aujourd’hui à des fins scientifiques et historiques, les œuvres présentées traduisent la fragilité de notre héritage personnel et collectif, mais aussi celle de l’expérience humaine des astres et de l’espace.

L’exposition propose une réflexion sur nos usages des technologies utili- sées pour étudier ce que les étoiles ont à nous dire, entre extraordinaires avancées scientifiques et démesure. Une manière de se pencher sur notre capacité à « mesurer les cieux et les ombres de la Terre ».

© Amélie Bouvier

Partagez cet événement sur les réseaux sociaux

Artistes

Amélie Bouvier (BE)

La pratique artistique d’Amélie Bouvier s’appuie sur des recherches historiques dans le domaine de l’astronomie pour interroger les questions liées à la mémoire culturelle et au patrimoine collectif. Les astronomes en particulier, et les scientifiques en général, ne se contentent pas d’expliquer le monde. Pour Amélie Bouvier, l’imagerie scientifique est un prolongement de la connaissance qui révèle des cadres idéologiques et éthiques, lesquels risquent d’occulter des aspects de la réalité qu’ils visent à représenter. Elle s’intéresse particulièrement au ciel et aux étoiles en tant que paysage qui expose les contradictions sociopolitiques actuelles et les lacunes en matière de connaissances. Bien que son travail soit basé sur des faits, des données et des images historiques, elle les mélange constamment avec des images spéculatives, adaptant des outils et des techniques pour présenter des potentialités alternatives.

Crédits & mentions

Avec l’aimable autorisation d’Amélie Bouvier et Harlan Levey Projects.

En coproduction avec le Musée des Tapisseries, Aix-en-Provence.