la fabrique des monstres

noemie castella

Film d’animation sur les cos-
tumes des monstres du folklore suisse

En Suisse, dans la vallée reculée du Lötschental, dans le canton du Valais, une tradition dont l’origine est mystérieuse se déroule chaque février entre la Chandeleur et Mardi Gras.

Des hommes dissimulent leur visage derrière un masque sculpté dans du bois qui représente une figure grimaçante. Ils se cachent sous un lourd vêtement en peau de bête surélevé au-dessus de leurs épaules qui leur donne une carrure impressionnante. Ils sortent durant la nuit pour effrayer ceux qui auraient le malheur de croiser leur chemin. Ce sont les Tschäggättä. Cependant, au- delà de la parade festive, le port de ces costumes que seuls des jeunes gens arborent remplit une mission prédéterminée ; avant 1950 ils servaient soi-disant à conquérir le coeur d’une jeune femme. Dans les faits, ils dissimulent des actes de violence perpétrés contre des villageoises martyrisées, en toute impunité et sous couvert de tradition. Cette fête a subi de nombreux changements au fil des ans, laissant les autochtones aux prises avec leur désir de suivre cette tradition telle qu’elle était à l’origine et leur volonté de la moderniser. La Fabrique des Monstres explore cette tension à travers la création de masques et de costumes, qui ont servi à opprimer les femmes pendant des générations.

La Fabrique des Monstres est un fragment du travail de recherche de Noemi Castella sur les
costumes folkloriques de monstres suisses qui, ici, prend la forme d’un film. À travers un conte où l’animation se mêle aux images tournées dans le Valais laissant place à l’étrange et au fantastique, l’histoire, inspirée de faits réels, est celle de la première femme à s’être réapproprié la tradition afin de créer son propre masque pour tenter d’atténuer la violence des hommes envers les femmes de son village. Le défi de cette recherche est d’examiner comment la revendication des femmes du Lötschental d’apprendre la technique de la sculpture sur bois est un acte politique.

© Noemi Castella

Partagez cet événement sur les réseaux sociaux

Artistes

Noemi Castella

Noemi Castella est née en 1997 à Lausanne, en Suisse. Son travail enquête sur des questions sociopolitiques à travers la fiction et la narration en utilisant différents médiums tels que la vidéo, le son, l’animation, la confection d’objets artisanaux et le dessin. Diplômée du Bachelor en Arts Visuels de la Haute école d’art et de design de Genève (HEAD) en 2018 et du Master Espace et Communication de la Haute école d’art et de design de Genève (HEAD) en 2021. Elle obtient son diplôme de Master avec mention Excellent ainsi que le Prix d’Excellence de la HES-SO dans le domaine Design pour son travail de recherche sur les monstres folkloriques suisses.

Crédits & mentions

Écrit, filmé et monté par Noemi Castella.

Animation : Théo Remlinger et François Leroch.

© 2021 HEAD-Genève, MA Espace et Communication, Noemi Castella