continuum

Félicie d’Estienne D’orves et Eliane Radigue

Projection

Longtemps on a espéré la vie sur Mars, et quoiqu’il n’y était pas, la quatrième planète du système solaire demeure une source d’inspiration. Mars est un symbole de l’extraterrestre, une métaphore de l’altérité.

Dans Continuum, Félicie d’Estienne d’Orves a imaginé unfilm en hommage à la pionnière de la musique électroniqueÉliane Radigue (née en 1932). Son installation immersive réalisée à partir d’images prises par les sondes de la NASA montre un coucher de soleil sur Mars d’une heure environ accompagnant Koumé (1993), la troisième partie de Trilogie de la mort, oeuvre de la compositrice inspirée du Bardo Thödol, ou le Livre des morts tibétain. Le bardo constitue dans le bouddhisme tibétain ces limbes entre la naissance et la renaissance, l’éveil et le sommeil. Le paysage martien conçu par Félicie d’Estienne d’Orvesévolue à travers différentes phases de couleurs, déployantdes ciels allant progressivement de l’orange au bleujusqu’au crépuscule, à rebours de notre coucher de soleilterrien. La composition minimaliste d’Éliane Radigue fait écho à ces champs monochromes, tenant en un seul souffle, profond. Le temps et l’espace ne sont alors que rêve et,telle une brume, se dissolvent dans le visuel et le sonore.Continuum joue avec l’idée d’illusion optique et cosmique :sur Terre comme sur Mars, le soleil ne se couche jamais.

Informations pratiques

DATE

14 Nov at 6 pm and 7.30 pm

LIEU

Meeting in front of the Croissanterie : 170 avenue Giuseppe Verdi, Aix-en-Provence

© Pierre Gondard

Partagez cet événement sur les réseaux sociaux

Artist

FÉLICIE D’ESTIENNE D’ORVES (FRA)

Née à Athènes en 1979, Félicie d’Estienne d’Orves vit et travaille à Paris. 

Artiste plasticienne dont le matériau est la lumière, ses installations et performances font appel à une connaissance phénoménologique du réel et  interrogent le conditionnement de notre regard. Dans son travail, la lumière est à la fois l’outil et le sujet. Elle s’intéresse à la définition des limites de l’espace, physique et cosmologique, par la lumière et sa vitesse.

Son travail a été présenté au Centre Pompidou – Nuit Blanche – Le Centquatre 104 (Paris) – Le Fresnoy Scène Nationale (Tourcoing) – La Friche Belle de Mai (Marseille) – Cheminée EDF (Le Havre) – Abbaye de Maubuisson (Saint-Ouen-l’Aumône) – Watermans Arts Center (Londres) – New Art Space / Sonic Acts (Amsterdam) – TBA Teatro do Bairro Alto (Lisbonne) – Ars Electronica (Linz) – Elektra Festival (Montréal) – Day For Night (Houston) – OCAT (Shanghai) – Aram Art Museum (Goyang /Corée)…