veille infinie

DONATIEN AUBERT

Installation immersive

Infos pratiques

DATES
11 NOV. 2022 > 21 JAN. 2023

Nocturnes les 11 et 12 nov.

Vernissage de l’exposition le 12 nov. à 11h

Ouvert du mar. au sam. : de 14h à 18h

Fermeture du 17 déc. au 2 janv. inclus

LIEU

3 BIS F – CENTRE D’ARTS CONTEMPORAIN

TARIFS

Tarif plein : gratuit

Veille infinie est une installation immersive, vidéo et plastique. Elle incorpore une expérience de réalité virtuelle, un court-métrage en images de synthèse, des animations conçues pour divers dispositifs numériques (un projecteur laser, des blocs holographiques, un panneau LED) ainsi que plusieurs sculptures créées par conception et fabrication assistées par ordinateur.

Veille infinie s’organise autour des thématiques qui structurent aujourd’hui le débat public concernant les technologies numériques : l’économie cognitive, la souveraineté des données, la légalité des techniques de captation attentionnelle et de profilage.

L’hyperconnexion aux réseaux globaux de l’information a instauré une nouvelle normativité : nous avons la responsabilité d’être disponibles à tout moment. Ce faisant, un temps de nos vies habituellement « improductif », la nuit, est grignotée par des logiques utilitaires et marchandes.

Veille infinie montre comment les technologies numériques ont transformé nos rapports au travail, aux loisirs et à la sexualité, sous l’effet de nouvelles contraintes, inhérentes à la soumission de nos relations sociales au calcul.

© Donatien Aubert
© Donatien Aubert

Partagez cet événement sur les réseaux sociaux

Artiste

Donatien Aubert (FRA)

Donatien Aubert est artiste, chercheur et auteur. Il produit des œuvres hybrides interrogeant dans une perspective technocritique les sources des cultures numériques.

Il est diplômé de l’École nationale supérieure d’Arts de Paris-Cergy et de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université (doctorat en littérature comparée) et a été chercheur pendant trois ans au sein de l’EnsadLab (le Laboratoire de l’École nationale supérieure des arts décoratifs).

Il a été exposé au sein de plusieurs biennales (Némo, Chroniques) et son travail a été présenté à l’international (Taipei, Kyoto, Moscou, Lausanne, et Esch Belval en 2022, au Luxembourg). Il est lauréat de la commande photographique du CNAP « Image 3.0 » en 2020. Il est représenté par la Galerie Odile Ouizeman à Paris.

Il est publié aux Éditions Hermann (Vers une disparition programmatique d’Homo sapiens ?, 2017) et a participé à des ouvrages scientifiques, comme L’art de la mémoire et les images mentales (2018), aux Éditions du Collège de France.

Crédits & mentions

Exposition réalisée en coproduction avec CHRONIQUES, Biennale des Imaginaires Numériques, le 3 bis f – Centre d’arts contemporains, Némo, Biennale des Arts Numériques de la Région Île-de-France, et le CENTQUATRE-PARIS.