Eternité part 1 : Avons-nous  le temps pour l’éternité ?

GALERIE ZOLA

Infos pratiques

DATE

Du 1 Dec. 2020 au 17 Jan. 2021 du mer. au dim. de 13h30 à 18h

LIEU

Galerie Zola, Aix-en-Provence

ACCESSIBILITE

Face à la Bibliothèque Les Méjanes

GRATUIT

ACTIVITES GRATUITES
sur réservation

PARTAGE

Minuit moins cent secondes… L’horloge de l’apocalypse symbolisant l’imminence d’une catastrophe a été avancée à minuit moins 100 secondes en 2020. Cet outil géré par des scientifiques américains comptant 13 prix Nobel a été créé durant la guerre froide pour alerter sur les risques de fin du monde, arbitrairement définie à Minuit. 

Les signes qui nous alertent des mutations climatiques ne manquent pas. Les scientifiques nous ont prévenus au moyen de nombreuses modélisations, remplaçant nos oracles et nos prophéties par des scénarios prospectifs. Et pourtant la situation contemporaine est celle d’un état de seuil où rien ne semble avoir changé et où tout soudainement pourrait basculer. 

Témoins de ces crises, les artistes mettent au coeur de leur réflexion le futur et sa prévision. Dans cette première partie, Éternité explore nos réactions face à ces potentiels changements et les interrogations qui en découlent. Quelles attitudes allons-nous adopter ? Sommes-nous impuissants ou pouvons-nous influer sur le futur ? Pouvons-nous réparer la Nature grâce à la technologie et à la science et exercer un contrôle plus important sur la terre  ? 

 « L’homme manque de temps pour l’éternité » nous dit Nicolas Berdaieff dans l’Homme et la Machine en 1933. La manière de penser le temps est au cœur de nos enjeux actuels, l’accélération des technologies promet de transformer le monde à un rythme qu’aucune extrapolation du passé n’a imaginé. S’il est difficile de penser l’après, les artistes questionnent nos comportements présents face à la modernité, la technologie, sa puissance et son progrès infini.  Les artistes ouvrent de nouveaux récits sur le progrès, en en extrapolant certains, et provoquent un déplacement pour nous permettre d’agir et ne pas confier notre seul espoir à l’engrenage du temps qui passe. Que faire du temps qu’il reste ? 

Une exposition produite par CHRONIQUES, Biennale des Imaginaires Numériques, imaginée par SECONDE NATURE et ZINC, avec le soutien de la Ville d’Aix-en-Provence.

Commissariat : Mathieu Vabre
Commissaire associé : Wu Dar-Kuen

Comité de programmation : Manon Desplechin, Marylou Bonnaire 
Scénographie : Emilie Fouilloux 
Direction technique : Philippe Machemehl