Exposition

30 janvier 2019 – 3 février 2019

Le Liberté Parallèle

avec Guillaume Cousin, Alain Josseau,Victoire Thierrée, Hiroaki Umeda

 

À Toulon, Le Festival Numérique est devenu Le Liberté ParallèleBiennale des imaginaires numériques et reprend ses explorations à la croisée des mondes, entre réalité sensible et réalité numérique à travers installations, spectacles, tables rondes et ateliers.

 

Quel est le point commun entre une pomme, une planète, une tartine beurrée, un chat et l’Homme ? Tous sont soumis à une même force qui décrit leurs mouvements : la gravitation. Et si le temps de quelques jours, nous laissions les artistes du Liberté Parallèle nous embarquer dans un imaginaire numérique affranchi de cette contrainte ? Une invitation à faire l’expérience sensible de l’apesanteur dans la peau de Thomas Pesquet ou du vertige par la danse ; à prendre de la hauteur et voir autrement ce qui lévite au-dessus de nos têtes, satellites, drones, avions de chasse ; à s’extraire de la réalité par un temps suspendu entre fiction immersive et poésie cosmique ; à onduler jusqu’à la lévitation aux sons de DJ set libérateurs ! Parés au décollage ?

 

LES ŒUVRES

 

Avec Le silence des particules, Guillaume Cousin nous propose une œuvre singulière qui n’existe pas en dehors de son temps d’exposition. Il s’agit d’une sculpture de fumée grâce à une imposante machine qui rend visible un mouvement d’air en formant un anneau de fumée qui voyage dans l’espace et le temps. Alain Josseau présente Automatique War, une installation de science-fiction sur la robotisation généralisée et la mise en image de nos guerres contemporaines. Il utilise pour ça des maquettes de villes, villages et de paysages en mouvement, des vidéos de bombardements aériens et un faux journal télévisé. Le travail présenté par Victoire Thierrée avec Birds of Prey nous immerge dans la base militaire nucléaire française de Saint-Dizier. La vidéo donne à voir un univers méconnu, souvent secret et s’articule autour du récit d’un pilote de chasse, Michael J., ayant vécu une grave collision avec un oiseau. Biologie, technologie et créativité humaine sont les alliés d’Hiroaki Umeda, dans sa toute nouvelle création MEDIAN, porté par une ambition singulière: faire danser la chaire telle une matière en mouvement, en fusion avec d’autres matières.

 

Parmi les œuvres présentées lors de la Biennale Chroniques à Aix et Marseille, le théâtre accueille les œuvres :

 

. LE SILENCE DES PARTICULES de Guillaume Cousin,

 

. AUTOMATIC WAR d’ALAIN JOSSEAU,

 

BIRDS OF PREY de VICTOIRE THIERRÉE

 

. MEDIAN le spectacle du prodige japonnais HIROAKI UMEDA

 

 

De nombreux visiteurs et spectateurs peuvent découvrir ces nouvelles créations 2018.

 

Et certains artistes dont Alain Josseau et Guillaume Cousin prendront la parole pour nous faire part de leurs nouvelles pièces.

 

 

LA PRESSE EN PARLE :

 

ART IN VAR.FR

 

« Pour cette édition, Le Liberté a rejoint la plateforme CHRONIQUES. Plateforme de soutien à la production et à la diffusion d’œuvres originales, CHRONIQUES fédère plusieurs lieux qui encouragent la création plurielle autour de l’esthétique contemporaine et de sa composante numérique indissociable… Des sujets autant délicats – Guillaume Cousin nous embarque pour ressentir le vide qui nous entoure-que dramatique –l’installation d’Alain Josseau représente le désastre de la guerre, alimenté par des commandes automatiques et dépourvues d’humanité. Dans le hall, diverses installations interrogent la place de ces technologies numériques dans notre quotidien, dans notre libre-arbitre intelligible et sensitif.  Jusqu’à faire danser nos corps sous le son du DJ ONYVAA ou stimuler nos cellules dans la performance dansé de S20- Hiroaki Umeda. » 

 

Lire l’article complet ici.

 

Créations réalisées dans le cadre de CHRONIQUES – plateforme de production et de diffusion de la Région Provence- Alpes-Côte d’Azur. Coordination : SECONDE NATURE et ZINC.© Guillaume Cousin

 

INFOS BILLETTERIE

 

Entrée libre

INFOS PRATIQUES

 

LE LIBERTÉ

Grand Hôtel, Place de la Liberté, 83000 Toulon

 

LE PASS

 

Les expositions à la Friche la Belle de Mai, au FRAC Provence-Alpes Cote d’Azur et au Gallifet Art Center sont payantes.

PASS parcours d’expositions : 8 €

ACHETER LE PASS