CHRONIQUES, Biennale des Imaginaires Numériques, décale son ouverture mais promet quelques surprises !

Devant l’annonce d’un nouveau confinement, CHRONIQUES est contraint de suspendre ses deux expositions actuellement visibles à Avignon et à Aix-en-Provence, mais également de décaler l’ouverture au public des autres expositions qui était prévues à Aix et Marseille en novembre ainsi que les installations qui étaient annoncées dans l’espace public.

Alors qu’elle était en plein montage d’expositions, c’est donc une équipe plus motivée que jamais qui travaille à l’ouverture dès la fin du confinement des expositions à la Friche Belle de Mai côté Marseille, et côté Aix-en-Provence au 21 bis Mirabeau (Espace Culturel Départemental), au Musée du Pavillon de Vendôme, au Lieu 9 (à l’Office de Tourisme), au 3bisf (lieu d’art contemporain), et à la Galerie Zola (au coeur de la Cité du Livre). Les expositions à l’Ardenome à Avignon et aux Méjanes Michel Vovelle Patrimoine et Archives Municipales rouvriront au même moment. Quant à l’exposition à la Fondation Vasarely, celle-ci est décalée du 9 au 24 janvier 2021.

Quant à la programmation prévue dans l’espace public, le spectacle monumental au niveau du bassin du MUCEM de Joanie Lemercier est déprogrammé, tout comme la déambulation dans les allées provençales d’Aix de la compagnie KompleX Kapharnaüm et le spectacle Ammonite les autres propositions sont repoussées. . Les autres propositions sont repoussées, qu’il s’agisse du mapping signé du collectif turc NOHLAB sur la place des Prêcheurs, du concert de Pantha du Prince, ou de la présentation des oeuvres monumentales de Grégory Chatonsky, Goliath Dyèvre, et Guillaume Marmin.

En attendant cette présentation IRL, les équipes de médiation et de communication de CHRONIQUES vous donnent rendez-vous sur leurs réseaux sociaux pour accéder à des visites virtuelles, présentées par des commissaires d’expositions, des artistes, des médiateurs, des avatars, ou peut-être tout cela à la fois !

Article publié le 2 novembre 2020